Thème du concours:

Le concours proposé par le site 3d-station proposait le sujet "et si un extra terrestre frappait à votre porte".

Le délai d'exécution, d'environ 2 mois.

Les retouches photoshop sont interdites.

Le présent travail a remporté le 1er prix, une license 3dstudio max 6.0.

 

     
 

Début de travail, étude en plastiline.

J'ai malheureusement un peu bâclé cette étape conceptuelle, j'aurai du passer plus de temps pour résoudre certains problèmes qui existaient déjà a ce stade, comme les bras par exemple, la boite crânienne, et plus globalement, les proportions (même pour un martien).

Bon, je m'étais fixé un temps imparti à l'issu duquel je devais passer à l'étape suivante, afin de tenir le délai.

Cette étape étant vraiment déterminante, je lui accorderai le temps qu'il faut, la prochaine fois, et éviterai de me dire " je résoudrai ce problème au moment de la modélisation".

On ne reconnais pas forcément le modèle définitif, Je me suis permis pas mal de changements en cours de route.

Concenrnat l'expression, je n'étais pas fixé a ce moment, à savoir si j'allais donner un coté inquiétant à l'Alien, ou plutôt marrant et innoffensif. Sur le modèle, il n'en a pas vraiment.

L'air de rien, c'est assez déterminant quant à l'impact de l'image (même si je penses que malgré tout, les concours 3dstation sont trés axés technique)

 

 

 

 

 

Les gabarits.

Sur une base de prises de vues face profil, retouchées puis imprimées, je trace au crayon les lignes principales, qui serviront a dessiner les splines, qui me guideront dans la modélisation.

On peut se demander pourquoi ne pas faire les retouches directement à la palette graphique, sur la photo, eh bien, c'est que je prèféres la liberté de dessin du crayon, malgré tout.

Les distorsions dues aux prises de vues sont corrigées (due à l'optique de l'appareil numérique)

.Je me permet, a ce stade, de prendre des libertés par rapport à la photo, en corrigeant des trucs de ci de là.

 

 

 

 

Tracé des Splines.

Tracé des splines, sous 3ds max. On voit apparaître un manque de souplesse des courbes, problème qui subsistera dans le modèle définitif.

Évidemment, a ce stade, je ne m'en étais pas aperçu.

J'ai toutefois pu corriger un peu avec des modifieurs "cage", ou des "relax", j'ai également pu pas mal arrondi le modèle en cours de route.

 

 

   

 

 

 

Modélisation.

Modélisation par extrusion, pour l'alien. pas mal de"lathe" pour la vaiselle, le modificateur freeware "simcloth" pour la nappe.

Les chaises sont des reproductions de modèle "ikéa", de ma cuisine. Dessinés en spline, convertis en poly, puis, extrudé, et retouché. enfin, arrondis (l'arc du dossier) avec une cage.

La plupart des polygones sont quadrangulaires, même si je n'y ai pas attaché une importance énorme, tant que le rendu est lisse et ne présente pas de noeud, c'est ok.

Les mains ont été modélisées "à la volée", le modèle de référence n'en comprenant pas.

Le bras gauche est mal fini, je me suis laissé avoir par le temps, et ai du sacrifier quelque chose. C'est là dessus que c'est tombé. C'est le truc qui me choque le plus, avec le recul, ainsi que l'aspect rigide du martien.

 

.

   

 

 

 

Rendu.

L'image finale.

3 lumières, rendu scan line.

Rendu en 2 temps, l'extérieur, que j'ai ensuite utilisé comme fond, tout en gardant (plus ou moins) la même caméra pour les 2 rendus.

Le corps du martien est un shader "translucent".

Tout les effets de spéculaires géométriques (très visibles sur les yeux) ont été rendus à l'aide d'une map hdri.

Le fond a été rendu séparément (le "dehors"), les effets de volume sur la vaisselle sont donnés avec une map "displace".

La profondeur de champ a été traitée à l'aide de Defocus Dei.